Notre héritage

Semences recherchées | Semenciers Québécois | Fête des semences | Pépinières de fruitiers | Coin potager | Semailles d'hiver | Lexique | Contact

Lexique

Semences à pollinisation libre

Une variété à pollinisation libre est tout simplement une plante qui produit des graines pouvant être ramassées et gardées année après année. Ces variétés, qui sont le résultat de la sélection naturelle ou de la culture sélective, sont considérées comme stables. Lorsque les graines ramassées sont semées, elles donnent systématiquement de nouvelles plantes identiques à la plante mère.

Dans le cas des plantes potagères, le gros avantage de cultiver des variétés à pollinisation libre est qu’en ramassant et en gardant les graines des meilleurs plants année après année, ces variétés vont s’adapter aux conditions du potager.

Garder ses propres semences fait aussi économiser. Mais les semences à pollinisation libre ont aussi leurs inconvénients. Certains types de légumes, comme les courges d’été, ont une grande capacité de pollinisation croisée dans un jardin. Si vous comptez garder les graines de votre variété de courgettes à pollinisation libre préférée, vous devrez donc vous limiter à cette variété ou isoler les différentes variétés à l’aide d’une couverture flottante, d’un grillage à mailles serrées ou d’un sac ou de les espacer suffisamment. Par contre, comme les graines de plantes autofécondées (tomates, haricots, poivrons et pois) ne se croiseront pas avec les variétés à proximité, vous pouvez les cultiver sans avoir à isoler les plants ou à vous limiter à une seule variété.

Les semences issues de pollinisation libre sont utiles pour protéger la diversité génétique. Cette diversité sécurise la variété de nos choix alimentaires en offrant un vaste éventail génétique pouvant résister aux ravageurs, aux maladies. Avec les semences issues de pollinisation libre, on peut marier des variétés et élargir le bassin génétique et encore mieux protéger les espèces aux éléments destructeurs qui éprouvent nos jardins. Les semences fixées peuvent être récoltées pour utilisation lors de la prochaine saison. Pour s’assurer que la semence soir identique à l’original, on doit isoler la culture des autres variétés de la même espèce.

Variétés patrimoniales et anciennes

La définition d'une semence patrimoniale donne lieu à de vifs débats, mais la plupart des spécialistes conviennent qu’une plante patrimoniale est une plante à pollinisation libre cultivée depuis au moins 50 ans, que des générations de familles et des communautés se transmettent depuis encore plus longtemps. Puisque les variétés dites patrimoniales ou anciennes sont à pollinisation libre, leurs graines peuvent être conservées et bien des variétés ont une longue histoire souvent colorée.

Les jardiniers les plus enthousiastes vont sûrement prendre plaisir à cultiver des variétés patrimoniales et à ramasser leurs graines. Non seulement peut-on commander par catalogue un vaste éventail de légumes anciens (les tomates noires, les courgettes en forme de trompette et les haricots striés de violet comptent parmi les milliers de variétés patrimoniales), mais les jardiniers savent aussi que la plupart des hybrides d’aujourd’hui ne peuvent rivaliser avec ces légumes anciens débordants de saveurs alléchantes, de formes et de couleurs différentes.

Quelques inconvénients sont toutefois rattachés aux semences patrimoniales, selon les points de vue. Premièrement, les dates de maturité et les rendements peuvent varier cela veut dire que des fruits de grosseurs et de formes variées sur une plus longue période.

On dit souvent des semences hybrides que leur germination est plus rapide et que leur croissance est souvent plus vigoureuse. Qu’elles sont plus résistantes aux maladies et supportent mieux les températures difficiles que les plants à pollinisation libre, mais qu'en ait-il vraiment?

Hybride ou F1

Contrairement aux semences à pollinisation libre et aux semences patrimoniales, les hybrides sont le produit du croisement de deux plantes mères différentes mais compatibles, effectué par des phytogénéticiens qui ont recours à la pollinisation dirigée pour créer une nouvelle variété. La nouvelle variété, appelée souvent F1, rassemblera les caractéristiques de chaque plante mère dans le but de l’améliorer, notamment pour la rendre plus résistante aux maladies. Il faut parfois des années et des milliers d’essais ratés avant d’obtenir un hybride stable, ce qui expliquerait pourquoi les semences hybrides sont plus chères que les variétés à pollinisation libre ou patrimoniales.

Des jardiniers perplexes pourraient se demander si les plantes hybrides sont génétiquement modifiées. Ces produits issus d’un croisement ne sont pas génétiquement modifiés et la plupart du temps, les hybrides sont utilisé par les maraichers à cause de leur croissance plus stable et plus prévisible que les variétés à pollinisation libre ou patrimoniales.

Les hybrides ont évidemment leurs inconvénients, le principal étant que vous ne pouvez garder les graines de vos variétés hybrides en pensant qu’elles produiront des plantes identiques. En général, les jardiniers doivent acheter chaque saison de nouveaux sachets de semences de leurs hybrides favoris. On dit aussi que les légumes hybrides sont moins savoureux que leurs cousins à pollinisation libre ou patrimoniaux, dont le goût serait plus proche de ce que nos grands-parents mangeaient.

Organisme génétiquement modifié (OGM)

Souvent appelés aliments Frankenstein, les légumes, les fruits et les grains génétiquement modifiés ont envahi nos épiceries et entrent maintenant dans la composition de nombreux aliments transformés et préemballés comme les céréales, le ketchup et les pépites de chocolat. Bien des consommateurs craignent les aliments génétiquement modifiés et s’inquiètent des conséquences pour la santé que peuvent produire ces jeux avec mère Nature. Les OGM méritent-ils cette réputation et ces types de légumes ont-ils leur place dans nos potagers?

Les OGM sont des plantes dont les gènes ont été modifiés par l’ajout de matériel génétique d’un organisme qui peut être un animal, une bactérie ou un virus. Les nouvelles plantes high-tech ainsi créées, qu’on ne verrait jamais dans la nature, sont habituellement cultivées dans le but de résister aux ravageurs ou aux applications d’herbicide. Comme leurs effets à long terme sur la santé humaine, la biodiversité et notre écosystème sont peu connus, on n’a pas encore établi si les OGM sont bénéfiques ou dangereux.

Pour le moment, les jardiniers amateurs n’ont pas à s’inquiéter à propos des OGM dans leurs sachets de semences de légumes et de fines herbes. Cependant, plusieurs grandes sociétés qui vendent du maïs, des fèves de soya et d’autres produits génétiquement modifiés possèdent un certain nombre d’entreprises de semences populaires. Pour savoir si l’argent investi dans vos semences soutient ces grands conglomérats, je vous suggère de fouiller un peu pour connaître qui est le véritable propriétaire de votre entreprise de semences favorite.


Dernière mise à jour : 2021 | Christian Sauvé